now loading

Kevan Geshani, a découvert une réelle passion pour la musique à l’adolescence

by Maude Cavat
16 juin 2020

A 25 ans, Kevan Geshani, est un jeune artiste qui a découvert une réelle passion pour la musique à l’adolescence. Il travaille intensément sur son premier EP (Extended Play) qui sortira en septembre.

« J’ai commencé la musique il y a 10 ans en prenant des cours de batterie et de piano pendant 4 ans. Ma première scène a eu lieu aux 80 ans de ma grand-mère. Je m’en rappellerais toute ma vie. C’était la toute première fois que je me produisais devant des gens. Il devait y avoir environ 100 personnes. Je lui ai chanté « Besame Mucho » d’Andrea Bocelli. Lorsque le show s’est terminé, j’ai reçu pleins de messages de la part des invités: « c’était magnifique », « très touchant, on a lâché notre larme », « merci pour ce moment »

Ses influences sont très marquées et personnelles

Lorsque je compose, je reçois des messages de là-haut, des vibrations que je veux retranscrire en musique. Je les traduis en mélodie. Chaque son est une onde… c’est une science. Je veux que l’audience, lorsqu’elle écoute rentre dans mon mood, cela demande beaucoup de travail, d’énergie et de temps. J’y mets Amour, foi et croyance.

Pour l’écriture, je m’isole régulièrement seul en écoutant la musique. Je raconte souvent des histoires ou des expériences vécues ou celles des autres.
L’écriture permet parfois d’être une thérapie, on peut se lâcher tout en faisant attention aux mots utilisés. Il faut écrire ses pensées sinon elles restent bloquées en soi… Ce n’est pas bon. Alors oui, la musique est une sorte de thérapie.

De temps en temps je travaille avec un autre artiste pour l’écriture car je reste un humain. Il est possible de ne plus avoir d’inspiration. Dans ce cas, je stoppe la musique car je n’aime pas me forcer. Je veux que ça vienne naturellement.

Susciter des émotions est primordial pour Kevan

La musique m’apporte beaucoup de joie. Ça me permet d’émettre des émotions, de retranscrire parfois mon passé. Mais surtout le principal, c’est que les gens aiment, qu’ils s’amusent, se sentent inspirés par ma musique.
Faire vibrer les gens, c’est une des choses qui m’importe le plus.
Mon rêve serait de vivre totalement de ma musique dans 5 ans, d’être connu dans le monde. Dans 3 ans pourquoi pas sortir un album. Je travaille sur mon premier EP en français, l’objectif est de le sortir en septembre , j’en ferais d’autre par la suite.

« Selon lui, la persévérance, la passion, et la croyance sont les clés de la réussite »

Le plus dur c’est de ne pas lâcher, il faut se persévérer, même si pour le moment je ne suis pas connu, le principal c’est d’être passionné.
L’investissement est énorme, ça demande des heures de travail et des nuits blanches. IL faut y croire, avoir la foi et être bien entouré. Mon objectif est de faire un travail que j’aime.